Coronavirus : Des images hallucinantes qui montrent l’ampleur de l’épidémie aux États-Unis

Les États-Unis dénombre malheureusement le plus grand nombre de cas confirmés : le dernier bilan réalisé le mardi fait état de 163 000 personnes touchées par le Covid-19, et plus de 3.000 décès liés au virus.

75% des Américains sont aujourd’hui confinés d’une manière plus ou moins stricte. Navire-hôpital sur une rivière au cœur de New-York, une file interminable de véhicules qui attendent pour recevoir une aide alimentaire en Pennsylvanie, SDF “compartimentés” à même le sol dans le Nevada pour respecter les règles de distanciation sociale… Voici les images ahurissantes d’une puissance mondiale frappée de plein fouet par la pandémie.

L’explosion des cas aux États-Unis

Cette vidéo, postée par le compte CAP Action, dénonce la politique adoptée par l’actuel président Donald Trump, est stupéfiante.

L’État de New-York change de visage

Un navire-hôpital de mille lits a accosté lundi à New York, épicentre de l’épidémie dans le pays Le bateau militaire USNS Comfort, équipé de 12 blocs opératoires, aidera à désengorger les hôpitaux new-yorkais en accueillant les malades ne nécessitant pas des soins liés au coronavirus.

Des hôpitaux de fortune ont été érigés dans un centre de conférences, ou sous des tentes montées en plein Central Park :

Le personnel soignant américain en première ligne face à cette pandémie a recours désormais à la prière pour traverser cette épreuve.

Et sur cette vidéo, filmée au Brooklyn Hospital, on voit clairement le cadavre d’une personne touchée par le Covid-19 embarquée dans un camion réfrigéré industriel, à l’aide d’un monte-charge comme une vulgaire marchandise :

L’Empire State Building s’est illuminé lundi soir, transformé en gyrophare géant en hommage au personnel soignant :

Pennsylvanie : file interminable de voitures pour recevoir une aide alimentaire

Nevada : des SDF “compartimentés”

Dans le Nevada, des box de “distanciation sociale” ont été tracés à la peinture blanche à même le sol sur un parking, pour “accueillir” les SDF.

Miami : plages désertes

Pas à un chat sur les plages ou dans les rues de Miami.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *