Voici comment lutter contre la calvitie

Lutter contre la calvitie (ou alopécie) est un problème essentiellement masculin, mais qui concerne 40 % de la population globale.

 

Il est pourtant possible de lutter contre la calvitie et la perte des cheveux en mettant en place diverses méthodes naturelles et en adoptant quelques techniques efficaces.

Nous n’aborderons pas ici les traitements chirurgicaux et médicamenteux qui existent comme le minoxidil et le finastéride.

Apprenez à gérer votre stress pour lutter contre la calvitie

Le stress et l’anxiété sont des facteurs essentiels qui favorisent la chute des cheveux. En effet, lorsqu’on est victime d’un stress (ou qu’on y est régulièrement soumis), cela entraîne un bouleversement hormonal avec une augmentation des hormones masculines.

Or, la calvitie a une origine essentiellement hormonale (l’hérédité est également en cause dans 9 cas sur 10) et elle est due à l’agression de la testostérone lorsque celle-ci se mêle à une enzyme : la 5 alpha réductase.

Apprenez donc à gérer votre stress pour pouvoir limiter la chute de vos cheveux. De nombreuses méthodes existent pour cela :

  • le yoga ;
  • la sophrologie ;
  • la réflexologie plantaire ;
  • le taï-chi-chuan ou le qi gong ;
  • le sport, tout simplement…

Remarque : pour mieux gérer votre stress, vous pouvez aussi faire appel à un hypnothérapeute ou à un ostéopathe.

Adoptez une bonne hygiène de vie afin de lutter contre la calvitie

Pour lutter contre la calvitie, adoptez une hygiène de vie correcte (d’autant que cela participe à la capacité à mieux faire face aux stress).

Pour cela :

  • Faites du sport.
  • Mangez sainement :
    • de façon diversifiée ;
    • si possible bio ;
    • en évitant les aliments trop gras, trop sucrés trop salés et raffinés en général (le cholestérol favorise la chute des cheveux).
  • Buvez suffisamment.
  • Évitez le tabac, l’alcool et les drogues.
  • Choisissez les bons shampoings

    Pour lutter contre la calvitie, il est essentiel de prendre soin de son cuir chevelu et donc de choisir les bons shampoings.

    • Faites en sorte d’éviter ceux qui sont agressifs, de même que les teintures qui abîment les cheveux.
    • Privilégiez les shampoings enrichis en vitamine B et massez bien votre cuir chevelu lorsque vous l’appliquez.
    • Vous trouverez également des shampoings spéciaux qui sont associés des lotions à mettre régulièrement au cours de cures de quelques mois.

    Remarque : les shampoings anti-chute de cheveux ont une action assez superficielle.

    Luttez contre la calvitie avec la phytothérapie

    Les plantes offrent sans nul doute les meilleures solutions naturelles permettant de lutter contre la calvitie.

    Outre les remèdes chinois qui peuvent vous être prescrits par un thérapeute qualifié (un acupuncteur le plus souvent) vous pouvez prendre :

    • De la bardane, en préparant une lotion de 30 g de feuilles portées à ébullition dans un litre d’eau puis ayant infusé une demi-heure (utilisez la lotion en friction tous les matins ou en rinçage après votre shampoing).
    • De l’ortie, qui rassemble de nombreux éléments essentiels à la repousse des cheveux (vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés…) :
      • en gélules de 220 mg par jour de poudre micronisée (prenez une gélule par jour) ;
      • en infusion de 4 cuillères à soupe de feuilles pour un litre d’eau bouillante (10 minutes d’infusion) pour vous frictionner le cuir chevelu avec, deux fois par jour.
    • De la prêle :
      • soit en buvant trois tasses par jour d’une infusion (quatre cuillères à soupe de tiges coupées pour un litre d’eau bouillante et ayant infusé dix minutes) ;
      • soit sous forme de gélules de 200 mg (prenez 2 gélules par jour) ;
    • Du thym pour vous frictionner ou vous rincer les cheveux après votre shampoing : utilisez une infusion de 250 g de thym pour un litre d’eau froide porté à ébullition puis ayant infusé une petite demi-heure.

    Remarque : de façon générale, quelle que soit la méthode employée, plusieurs mois sont nécessaires pour observer des résultats probants.

    Prenez des compléments alimentaires

    Il existe de nombreux compléments alimentaires destinés à lutter contre la calvitie et la chute des cheveux.

    Parmi eux, citons :

      • Les oméga-3 et 6 (acides gras essentiels), nécessaires pour hydrater le cuir chevelu et favoriser la souplesse des cheveux. Vous les trouvez dans l’huile de lin et de soja (non raffinées), le maquereau, le saumon, le hareng, le thon blanc, les sardines ou en compléments alimentaires (plus pratiques à conserver) à prendre à raison de 1 à 2 g par jour.
      • Les vitamines B qui aident le cheveu à se maintenir sur le cuir chevelu :
        • B3 (vasodilatatrice) ;
        • B5 (hydratante), présente dans les abats, les céréales complètes, les jaunes d’œufs ;
        • B6 (pour lutter contre la chute), présente dans les mêmes aliments que la B5, les légumes verts en plus (ne pas dépasser 1,6 mg par jour) ;
        • B7 (nettoyante pour la racine des cheveux) ;
        • B8 (ou biotine, antiséborrhéique), présente dans les céréales complètes, le riz, le foie et les jaunes d’œufs.
      • La vitamine PP (ou niacine) pour favoriser la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu et que vous trouvez dans les viandes blanches, le poisson, les pommes de terre et le blé. En complément alimentaire, prenez 15 mg par jour.
      • Le zinc, qui, entre autres, réduit l’action négative des androgènes sur les cheveux en inhibant la 5-alpha réductase, lubrifie les cheveux, hydrate le cuir chevelu… Vous en trouvez dans les lentilles, les haricots, les épinards, le pain complet, les germes de blé, les huîtres, le foie… Sous forme de complément alimentaire, prenez du gluconate ou l’acétate de zinc, mais ne dépassez pas 15 mg par jour.
      • Le fer, l’idéal étant de prendre de la spiruline qui en contient en quantité soit en poudre en saupoudrant ses plats (soupes, salades…) à raison de deux cuillerées à café par jour, soit sous forme de gélules (plus cher) si vous n’en appréciez vraiment pas le goût.
      • Le cuivre, il est important de le prendre en complément du zinc, du fer et de la vitamine C à raison de 1,5 mg par jour.
    • Le soufre, qui participe à fortifier les cheveux, se trouve dans l’ail et les oignons, les choux, le riz brun, les lentilles, les légumes secs… Sous forme de complément alimentaire, tournez-vous vers du soufre organique (méthyl-sulfonyl-méthane) et ne dépassez pas 30 g par jour.
    • Le sélénium avec de la vitamine E (qui stimule l’oxygénation et la circulation sanguine à raison de 400 UI par jour) pour lutter contre les radicaux libres (responsables du vieillissement prématuré des cellules), sans dépasser 200 µg par jour.
    • Le magnésium, qui est un antioxydant et aide à lutter contre le stress, se trouve dans le chocolat, les légumes secs, les céréales complètes, l’eau minérale (Hépar®) ou sous forme de complément alimentaire à raison de 350 mg par jour (plutôt 420 mg chez les hommes).
    • La levure de bière, pour nourrir et stimuler les cheveux, à saupoudrer sur vos plats en paillettes ou sous forme de gélules (2 g trois fois par jour).

    Remarque : des complexes comprenant toutes les vitamines B précédemment citées existent.

    Pensez à l’homéopathie pour lutter contre la calvitie

    En homéopathie, pour lutter contre la chute des cheveux prenez à raison de 3 granules trois fois par jour et en 5 CH :

    • Phosphoricum acidum et Phosphorus si l’extension de la calvitie est rapide ;
    • Sélénium metallicum si la perte de cheveux s’accompagne d’une diminution de la libido ;
    • Natrum muriaticum pour une calvitie frontale et particulièrement précoce ;
    • Bryonia alba en cas de chute de cheveux par excès de sébum, ou Thuya occidentalis si les sourcils se dégarnissent eux aussi (à leur pointe, près des tempes) ;
    • Fluoricum acidum en cas de perte de cheveux par plaques (pelade) ;
    • Sepia officinalis pour les alopécies survenant suite à un accouchement ;
    • Arnica montana si la chute de cheveux a une origine émotionnelle (séparation, deuil….) ou Natrum muriaticum (généralement la chute de cheveux intervient plusieurs mois après, il est donc possible de prendre ce traitement de façon préventive) ;
    • Arsenicum album si la calvitie est due à une maladie chronique, prenez Silicea s’il s’agit d’une infection ou prenez Lycopodium clavatum si la maladie est d’ordre digestif.

    Utilisez des huiles essentielles

    Certaines huiles essentielles sont particulièrement indiquées pour lutter contre la chute des cheveux et la calvitie.

    C’est par exemple le cas de l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas :

    • Associez-la à raison de 1 ml avec :
      • 2 ml d’huile essentielle de Citron ;
      • 1 ml d’huile essentielle de Bois de Rose et de Romarin à verbénone ;
      • 0,5 ml d’huile essentielle de Lentisque pistachier et d’Ylang-ylang ;
      • Et 4 ml d’huile d’argan.
    • Mettez 5 gouttes de cette lotion dans la noix de shampoing utilisée pour vous laver les cheveux tous les deux jours.

    Si la perte des cheveux s’accompagne de cheveux gras, mettez plutôt dans votre shampoing une préparation composée d’une goutte de chacune des huiles essentielles suivantes :

    • Cèdre de l’Atlas ;
    • Palmarosa ;
    • Tea Tree.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *