1 an après son arrivée fortement critiquée au Plaza, Jean Imbert annonce avoir fait tomber un record !

Publicité

Le célèbre chef Jean Imbert fête sa première année à la tête des cuisines du Plaza Athénée, à Paris. Alors que son arrivée avait été très critiquée, force est de constater qu’un an plus tard, les chiffres parlent pour lui. Il a posté un message sur son compte Instagram. Jean Imbert tient sa revanche ! Si le chef star âgé de 40 ans ne l’exprime pas avec ces mots-là, son message posté sur Instagram le 1er juillet 2022 en dit long sur son état d’esprit, un an après avoir repris les fourneaux du palace parisien du 8e arrondissement, le Plaza Athénée. A l’époque, il avait écopé de critiques particulièrement virulentes…

Prenant la pose devant l’entrée du célèbre établissement, Jean Imbert écrit en légende de sa publication : « 1 an aujourd’hui que j’ai pris mes fonctions au Plaza Athénée ! Je ne vais pas repartir sur la genèse et le bruit que cela a fait [il prenait la suite d’Alain Ducasse, ndlr]. Juste aujourd’hui, quand je regarde dans le rétroviseur, que je vois le monde au @lerelaisplaza, l’étoile en 9 semaine au @jeanimbertauplazaathenee [il a été salué par le Guide Michelin, ndlr], le succès de la Cour Jardin, l’hôtel quasiment tout le temps plein etc.. et la direction qui m’annonce à l’instant que nous avons fait le plus beau mois de juin de l’histoire des restaurants du Plaza ! » Le cuisinier, révélé par l’émission Top Chef sur M6, fait ainsi tomber un record historique qui enfonce un peu plus le clou quant à sa réussite au sein du Plaza alors qu’il avait pu lire des horreurs sur lui.

Publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean (@jeanimbert)

En effet, le clivant critique culinaire François-Régis Gaudry avait notamment déclaré à l’époque : « Il n’a ni le CV ni l’expérience nécessaire pour une telle place. Je ne dis pas qu’il n’a pas de talent, encore que, mais il y a des centaines de chefs plus expérimentés que lui, plus travailleurs. Il aime le bling-bling, les gens connus, l’argent… Il a le talent du culot, des réseaux sociaux, des selfies et de savoir bien s’entourer. » Si Jean Imbert a évidemment été choisi en partie parce que son nom attire les foules, on peut imaginer qu’en cas de déception gustative, le bouche à oreilles aurait été mauvais au fil des mois et que les clients ne seraient pas alors si nombreux…

Tout à sa joie, Jean Imbert – qui a aussi décroché un autre poste prestigieux ailleurs – a salué un travail collectif. « Sincèrement merci à vous tous, et merci à toutes mes équipes. Nous sommes 600 ici et malgré toutes les complications actuelles de nos métiers, nous sommes toujours ensemble, quasiment personne n’a quitté le navire et c’est la plus belle récompense que vous me faites. Merci de me faire confiance, je suis fier de travailler à vos côtés », a-t-il ajouté.

Publicité