« Acte 15 » des « gilets jaunes » : Des bombes d’excréments envoyées par des manifestants

Publicité

Selon le syndicat UNSA Police SDSS, des gilets jaunes auraient utilisé des jets d’excréments sur les policiers en marge de la manifestation parisienne ce samedi durant l’acte XV.

L’incident a eu lieu près de la place du Trocadéro : un policier aurait été ciblé par ‘un bocal, de la taille d’une bouteille dont le volume avoisine les 2 litres, qui renfermait de la crotte de chien mélangée à de l’eau’. Les faits se sont déroulés lors de l’interpellation d’autres gilets jaunes.

Les policiers se sont plaints d’une telle pratique sur Twitter ce samedi soir :

Publicité

‘Ça peut paraître idiot, ils croient que ça ne tache que les vêtements, mais non, c’est dangereux, c’est plein de bactéries, c’est dangereux si ça nous arrive dans les yeux ou si on l’absorbe… C’est une idée idiote. C’est grave.’ explique le délégué syndical de la police.

Cette manœuvre a été utilisée par des manifestants vénézuéliens contre le président Nicolas Maduro. Ils les appellent des ‘cacatov’. Des projectiles similaires ont été utilisés par les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes lors de son évacuation en 2018.

Ce type d’actions peut constituer des violences aux yeux de la justice et être puni par une peine pouvant atteindre trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Be the first to comment on "« Acte 15 » des « gilets jaunes » : Des bombes d’excréments envoyées par des manifestants"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*