Autiste, le petit ange décède après avoir été « torturé » à l’école par une enseignante

Quand un enfant souffre d’un handicap, les comportements cruels à son encontre semblent s’intensifier au lieu de céder place à l’empathie. Ce fut le cas de Max Benson, un enfant autiste qui a perdu la vie après avoir été cruellement ligoté par 3 employés de son école privée car le petit était trop agité à leur goût.

Max Benson est un autre ange qui nous a quitté trop tôt. Alors qu’il n’avait que 13 ans, Max a rendu l’âme après avoir été ligoté par son enseignante en éducation spéciale qui savait pourtant qu’il était atteint d’autisme, mais qui n’a pas hésité à l’enchaîner au sol sous prétexte qu’il était trop agité. L’enseignante en question ainsi que la directrice et la doyenne de l’école sont aujourd’hui toutes les trois accusées d’homicide involontaire.

L’explication de l’enseignante en éducation spéciale
L’histoire se passe à la Guiding Hands School, une école privée à El Dorado Hills, en Californie, où un enfant autiste a trouvé la mort après avoir été ligoté et maintenu, face au sol, par son enseignante en éducation spéciale, Kimberly Wohlwend. Celle-ci a justifié son action auprès de la police en leur expliquant que Max avait craché sur un camarade de classe et elle avait donc jugé nécessaire de le ligoter par terre afin de le calmer et contenir sa violence.

L’école Guiding Hands School, réservée aux enfants souffrant d’handicap, a d’ailleurs défendu l’intervention de l’enseignante en la qualifiant de « protocole de gestion de comportement reconnu sur le plan national », et que l’enfant avait été ligoté car ils craignaient qu’il s’en prenne à ses camarades de classe. L’école a refusé de donner plus de détails sur l’affaire « par respect pour la famille de Max et l’enquête en cours ».

Max est resté ligoté face au sol pendant une heure et 45 minutes avant de perdre connaissance
Selon des documents judiciaires cités par the Sacramento Bee, Wohlwend a maintenu Max au sol pendant une heure et 45 minutes, jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Lorsqu’elle a remarqué qu’il était inconscient, l’enseignante a tenté d’exécuter une réanimation cardio-respiratoire (CPR), mais l’enfant est décédé à l’hôpital University of California Davis Medical Center in Sacramento deux jours plus tard.

L’école Guiding Hands a officiellement fermé ses portes en janvier 2019. Bien que l’école ait refusé de reconnaitre sa responsabilité dans le décès de Max Benson, la directrice et la doyenne de la Guiding Hands School ainsi que l’enseignante en éducation spéciale qui avait ligoté l’enfant sont à présent toutes les trois accusées d’homicide involontaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *