Benjamin Ledig estime qu’il est en danger et réclame une protection policière

Depuis qu’il a dansé dans une église en crop-top, le tiktokeur Benjamin Ledig est victime de cyberharcèlement sur les réseaux sociaux. Le jeune homme se dit dépassé par les événements et réclame désormais une protection policière.

Publicité

Le 16 février, Benjamin Ledig a publié une vidéo avec un autre tiktokeur Queen Paul, dans laquelle les deux jeunes hommes dansent de façon sensuelle et en crop-top dans l’église Saint-Paul-Saint-Louis.

La vidéo est rapidement devenue virale et comptabilise aujourd’hui plus de 289 millions de vues. Le tiktokeur a été vivement critiqué et menacé suite à cette vidéo qui a choqué de nombreuses personnes. Pourtant, le jeune homme refuse de s’excuser et n’a jamais retiré sa vidéo.

Le Père Pierre Vivarès a même contacté les deux garçons pour qu’ils retirent la vidéo. Mais Benjamin Ledig a refusé. Le curé de Saint-Paul est d’ailleurs allé déposer une main courante au commissariat.

Le jeune homme a ensuite récidivé en dansant sur une sourate du Coran. Quelques jours plus tard, le garçon a provoqué la communauté juive. Le tiktokeur est désormais victime d’un harcèlement de plus en plus violent.

Le jeune homme de 18 ans se dit « terrorisé » suite aux menaces qu’il reçoit. Il a déjà déposé 3 plaintes depuis la vidéo polémique. Benjamin Ledig a réclamé une protection policière au ministère de l’Intérieur qui n’a pas répondu.

Le 9 mars dernier, le garçon est apparu en larmes dans une vidéo. « J’en peux juste plus […] je n’y arrive plus. J’ai envie de récupérer mes amis. J’ai besoin d’aide et j’ai envie que tout ça s’arrête » , répétait-t-il.

@extoxicow Benjamin pleure et n'en peut plus, oh le pauvre petit chou… Les retombées mon gars, les retombées 😬😄😁#benjamin #benjaminledig #benjaminmaissecret #benjaminpleure #benjaminpleureoupas ♬ son original – Fr

Publicité