Blague : La femme du rabbin épouse le boucher

Le rabbin d’un petit village meurt et, au bout de quelque temps, la congrégation décide que la veuve doit se remarier.
Compte tenu de la taille du village, il n’y a qu’un seul candidat possible : le boucher.

Publicité

Bien que peu emballée car elle était habituée à vivre avec un intellectuel, la veuve accepte.
On célèbre le mariage et, le vendredi soir, après le bain rituel, le nouveau marié dit à l’ex-veuve :
— Ma mère m’a toujours dit qu’au début du Chabbat, on a le devoir de faire l’amour avant d’aller à la synagogue.

Et ils le font. En revenant du service religieux, le mari dit :
— D’après mon père, on a le devoir de faire l’amour avant de dîner.

Et ils le font à nouveau. Au moment de se coucher pour dormir, il dit :
— Mon grand-père disait qu’on avait le devoir de faire l’amour la nuit du Chabbat.

Et ils le font une fois de plus. Ils finissent par s’endormir et le lendemain matin, au réveil, le mari dit :
— Ma tante dit qu’un juif pieux commence toujours le jour du Chabbat en faisant l’amour.

Et ils le font encore une fois. Dans le courant de la matinée, l’ex-veuve va au marché et rencontre une amie qui lui dit :
— Comment ça se passe avec ton nouveau mari ?
— Eh bien écoute… ce n’est pas vraiment un intellectuel… mais il vient d’une excellente famille !

Publicité