Brigitte Bardo s’attaque à l’Aïd et son communiqué jugé raciste

Publicité

Ce communiqué jugé raciste a alors déclenché la colère des internautes. Et pour cause, qualifier l’Aïd de « coutume islamique » ne passe pas. Sur Twitter, l’ancienne actrice est accusée d’islamophobie. « Chacun sa religion, chacun ses coutumes ! Qu’elle respecte ça », « Il y a des sujets plus importants comme le covid ou la guerre en Ukraine, non ? », « L’islamophobie comme le racisme ne sont pas des opinions, mais des délits » ou encore, « Tu devrais goutter les côtes d’agneaux, tu vas vite changer de discours Brigitte », ironise un twittos.

Publicité

L’héroïne de « Et Dieu… créa la femme » n’en est pas à sa première injure envers la communauté musulmane. Brigitte Bardot a en effet été condamnée à plusieurs reprises en 1997, en 2000 et en 2004, pour incitation à la haine raciale.

Publicité