« Brigitte Macron, la cougar, rentre chez toi » : Le Gilet jaune justifie ses propos sur BFM

Devant les caméras de BFMTV, Jérémy Klein assume : »Au départ, je ne voulais pas aller au stade, mais quand j’ai vu leur voyage au ski pendant les vacances, alors que nous, on leur expliquait que ça n’allait pas, c’était le bon moment pour lui montrer qu’on est toujours là, qu’on est pas content. »L’électricien fait allusion au séjour des Macron à La Mongie, escapade très mal perçue alors que les Champs-Elysée s’embrasaient et dont la Première dame portera l’entière responsabilité.Pour Jérémy Klein, la repentance de Brigitte Macron pèsera peu. Comme il poursuit, six mois après les faits : « Moi, je me suis levé et j’ai dit : ‘Brigitte Macron, la cougar, rentre chez toi’. Elle avait mis des belles baskets en argent. Je lui ai dit : ‘Avec tes belles baskets en argent, tu n’as rien à faire sur notre pelouse du Stade de Reims.’  »

Quand bien même elle est la première à interdire la provocation à Emmanuel Macron, Brigitte Macron encaissera difficilement, ce 21 mars. « Ça l’a vexée, ça l’a blessée. Ce n’était pas un meeting politique, ce n’était pas un rendez-vous où on était pour ou contre la famille Macron », analyse Jacques Vendroux, manager du Variétés Club de France, organisateur de ce match caritatif. Jérémy Klein, lui, assume ses propos : « Qu’elle le veuille ou non, elle a un rôle politique. Pour moi, c’est comme un ministre, et quand elle parle, c’est au nom de son mari, du gouvernement. »