Canicule : Voilà combien de douches les experts recommandent de prendre quotidiennement pour contrer les effets de la chaleur

Publicité

Près de 40°C dans certaines régions de France cette semaine.

Face aux grosses vagues de chaleur, l’organisme va naturellement répondre en produisant de la transpiration, qui va permettre de réguler la température corporelle, notamment en évacuant l’excès de chaleur. Malgré cette fonctionnalité essentielle, la transpiration peut néanmoins s’avérer gênante.
Et face aux fortes chaleurs, vous pourriez être tentés d’augmenter votre nombre de douches quotidiennes.

Mais est-ce vraiment nécessaire, si ce n’est contre-indiqué ? « Vous n’avez pas nécessairement besoin de prendre une douche ou de laver tout votre corps quotidiennement. Si nous nous lavons trop, l’eau chaude peut assécher notre peau et trop de produits à base de savon agressifs peuvent irriter la peau, ce qui compromet la barrière cutanée », indique le Dr Sophie Shotter, membre du British College of Aesthetic Medicine, à Glamour UK.

Un lavage excessif peut également altérer le microbiome de notre peau, soit l’ensemble des cellules qui protègent des germes et évitent l’apparition de maladies. L’extrême inverse – soit oublier la douche pour quelques jours – reste néanmoins à proscrire : « Nous pouvons devenir sales, offrant un terreau idéal pour les bactéries et les insectes comme les poux, et cela sans parler de l’odeur corporelle », continue la médecin.

Publicité

Plus d’attention à porter sur l’aine et les aisselles

Mais alors quelle est la fréquence idéale ? « Il n’y a pas de réponse unique pour tout le monde », tranche le Dr Shotter. Selon elle, la fréquence de vos douches va principalement dépendre de nos activités tout au long de la journée. « Si vous faites beaucoup d’exercice, transpirez naturellement ou s’il fait plus chaud, vous pourrez prendre une douche tous les jours, mais sinon, tous les deux jours suffisent, avec des lavages de zones particulières qui nécessitent plus d’attention à l’hygiène entre les deux jours », détaille la spécialiste.

Ces zones comprennent notamment l’aine et les aisselles, qui contiennent davantage de glandes sudoripares et engendrent donc plus de bactéries si elles ne sont pas lavées quand elles en ont besoin.

Et quid du déodorant pour masquer les odeurs dérangeantes entre deux douches ? « L’anti-transpirant est un bon choix. Cela dit, un déodorant en soi ne fait pas grand-chose – cela signifie littéralement désodoriser ou neutraliser les odeurs », termine-t-elle. Mieux vaut donc en résumé éviter que l’odeur se développe trop en se lavant au fur et à mesure que l’on transpire.

Publicité