Cette vidéo dévoile la tristesse de Vincent Lambert quand il comprend que l’arrêt des soins a commencé dans la matinée

L’interruption des traitements visant à maintenir en vie Vincent Lambert, annoncée par son médecin pour cette semaine, a commence le lundi matin. Sur une séquence vidéo enregistrée ce matin, on aperçoit clairement la tristesse sur le visage de Vincent Lambert quand il comprend que ces soins ont été arrêtés. Une vidéo d’une tristesse effroyable.

C’est dans un mail adressé à la famille que Vincent Sanchez, chef du service de soins palliatifs de l’hôpital Sébastopol de Reims, lui a fait part de  » l’arrêt des traitements » et de « la sédation profonde et continue » de Vincent Lambert,  un quadragénaire, tétraplégique en état végétatif depuis plus de dix ans.

D’après les médecins, le décès de Vincent, dans l’absence de soins, interviendrait d’ici quelques jours à une semaine.

« C’est des monstres ! C’est des nazis ! », a crié depuis une voiture Viviane Lambert, la maman de Vincent, 73 ans, en passant devant l’établissement. « On va balancer les vidéos ! Je veux voir mon fils tant qu’il n’est pas encore trop endormi ».

Une vidéo du patient a été postée ce lundi sur le site de Valeurs actuelles, présentée comme datant de dimanche, où la mère est au chevet de son fiston.

« C’est une honte, un scandale absolu, ils n’ont même pas pu embrasser leur fils » a déclaré la maman affligée. 

Le Dr Sanchez « en violation de tous ses devoirs et de ce qu’il avait laissé croire, vient d’annoncer à la famille qu’il avait initié le processus de mort sans préavis, sans tenir compte des recours, sans tenir compte des mesures provisoires. (…). Le coup de force continue. Il est encore temps d’arrêter cette folie », ont également affirmé dans un communiqué Me Paillot et Me Jérôme Triomphe, autre avocat des parents.