Christian Quesada : Voici l’explication qu’il avançait à son voisinage surpris par les visites à répétition des gendarmes

Ce dimanche, dans l’émission 66 minutes, une habitante d’Hauteville a relaté le moment où les gendarmes se sont présentés chez Christian Quesada. «  Ils sont restés un bon moment, presque 40 minutes, à toquer, toquer, toquer. Et après il a ouvert, ils n’ont pas cassé la porte, s’est-elle souvenue. Et là ils sont rentrés chez lui. Ils sont restés presque une heure et demie.  »

Publicité

Les gendarmes ont quitté la maison du suspect avec « des documents, des cartables », ainsi qu’un « sac noir en plastique qui était bien rempli  ».

Durant cette perquisition, ils ont trouvé des ordinateurs renfermant des contenus glaçants. «  Il y a des images où ce sont des viols d’enfants de moins de 10 ans qui sont photographiés et qui sont ensuite diffusées à des personnes qui se complaisent devant ce type d’images », avait précisé Christophe Rode sur la chaîne C8.

Les passages à répétition des forces de l’ordre a éveillé les soupçons  des voisins de Christian Quesada. Une femme de son quartier est même allée le voir pour lui demander qui étaient ces personnes. Elle déclare « Je lui ai dit : “Il y a un couple qui vient souvent. Ce n’est pas la première fois que je les vois. Et ça toque très tôt chez vous”  »,  et Christian Quesada lui aurait alors fait une surprenante réponse : « “Ah mais je n’étais pas là, et ça tombe bien, c’est des gens malades mentaux, limite ils se sont sauvés de l’hôpital psychiatrique.” Voilà ce qu’il ma dit  », a assuré sa voisine. Une version très différente de la réalité…

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici