Comment choisir un bon terreau pour vos plantes

Vous trouverez dans le commerce des terreaux spécialisés  » prêts à l’emploi  » proposés en sacs. Pour rempoter vos plantes, choisissez toujours un terreau composé d’au moins trois constituants différents ( tourbe, écorces, perlite, vermiculte, erre, fumier composté..) et enrichi en engrais. Evitez les terreaux dits  » universel  » ou  » horticole « , qui sont généralement de qualité inférieure. Evitez également les terreaux constitués de morceaux assez grossiers: ils sèchent rapidement, ne se réhydrate pas et forment une croûte blanche en surface. De ce fait les plantes n’y trouvent pas assez d’éléments nutritifs.

Publicité

Un test facile à faire pour évaluer la qualité du terreau:

Prenez-en une poignée que vous pressez dans votre main. Si lorsque vous ouvrez de nouveau la main, la poignée de terre reste compact, vous n’avez qu’à en choisir un autre. Un bon terreau soumis à ce test doit en effet se désagréger. Un autre élément à retenir: un bon terreau ne doit pas sentir le moisi.

Les terreaux noir foncé, qui contiennent essentiellement de la tourbe, sont souvent inappropriés: ils sont trop compacts.

La terre de bruyère

 Pour les plantes comme le camélia, le gardénia, les fougères, les bruyères, vous devez utiliser un terreau sans calcaire, la terre de bruyère. Il s’agit d’un terreau léger et peu nutritif, assez acide. Il convient particulièrement à ces plantes, qui ont besoin de terre très acide pour prospérer.

La terre de jardin

Vous en utiliserez forcément pour faire vos mélanges. A vous de trouver de gentils voisins ou amis qui vous la donneront pour vos plantations balconnières.

La terre de jardin est un mélange de sable, de calcaire, d’humus, voire d’argile lorsqu’il s’agit d’un terrain  » lourd « . Elle change de nature selon que le terrain est lourd ou léger.

Terre lourde ou légère?

Cela va vous permettre de savoir l’arroser comme il convient, puisque ces deux types de sol se distinguent également par leurs besoins en eau.

Pour déterminer si la terre est lourde ou légère, faites donc le test suivant:

Prenez une poignée de terre que vous humectez légèrement d’eau. Faites-la ensuite rouler en la malaxant entre vos doigts : si vous éprouvez une sensation de rugosité et que la boulette de terre se désagrège systématiquement, il s’agit d’un sol léger, qui absorbe rapidement la pluie. Si en revanche, vous arrivez à faire une boulette ferme à laquelle vous pouvez donner différentes formes, il s’agit d’une terre lourde, c’est à dire argileuse.

Ce type de terre présente l’avantage de retenir l’eau, ce qui réduit la fréquence des arrosages.

Terreau pour balcons

Sa composition privilégie la rétention d’eau sans négliger le drainage.

A base de tourbe blonde, il contient également de la terre végétale, du sable et du fumier composté. Certaines spécialistes leur associent des silicates sous forme de granules connue sous le nom  » graines d’eau « . Ceux-ci gonflent d’eau lors d’arrosage et ils le restituent au fur et à mesure des besoins de la plante. Ce qui limite les arrosages.

Terreau rempotage

Terreau rempotage

il convient lors du changement de contenant des plantes vertes ou fleuries, dont il favorise la reprise et l’enracinement.

La tourbe blonde est accompagnée par des supports inertes, puzzalane, vermiculite ou écorces de pin.

Terreaux spéciaux

Terreaux spéciaux

Terreau pour cactées et plantes grasses, enrichi en sable pour obtenir un mélange très poreux, la stagnation de l’eau étant l’ennemi de ces plantes.

Terreau pour semis

Terreau pour semis

Il est léger et bien aéré.

Composé de tourbe fibreuse à laquelle est ajoutée selon la composition de la vermiculite ou un autre élément inerte.

Il vous servira à favoriser la levée de vos semis ou le démarrage de vos repiquages en aidant l’enracinement des jeunes plantules.

Terreau géraniums

Terreau géraniums

Il contient 10 à 20 % de terre de jardin argileuse pour maintenir au maximum l’humidité du substrat.

Cette présence de terre permet d’espacer les arrosages pour une plante qui le supporte très bien.

Laissez sécher la terre quatre où cinq jours entre deux arrosages.

La floraison n’en sera que plus belle.

Terreau universel

Un terreau universel est en principe bon pour tout les usages.

Mais le terreau risque de se tasser très vite à cause de sa faible granulométrie et de créer une croûte en surface, qui empêche les échanges eau et air et l’absorption des matières fertilisantes.

Terreau pour réserve d’eau

Terreau pour bacs à réserve d’eau

Il est étudié pour assurer une bonne capillarité permettant la remontée au liquide le long des mèches de la réserve jusqu’au support de culture.

Il est adjoint des écorces de pin, des billes d’argiles expansée ou de la vermiculite.

Publicité