Des tests Covid avec smartphone débarquent et cela risque de changer la donne

Des scientifiques de l’Université de Californie à Santa Barbara ont publié début décembre un article dans lequel ils expliquent le fonctionnement de leur dernier test Covid-19 qui n’implique aucun équipement de laboratoire.

Publicité

Les scientifiques, à l’aide d’une simple application et d’un ensemble composé d’une boite en carton, d’une plaque chauffante et d’une autre, en verre, dotée de LED parviennent à obtenir des résultats qui ont la même précision qu’un test PCR.

Baptisée Bacticount, l’application en question utilise la caméra du téléphone pour détecter la présence d’agents pathogènes dans la salive du sujet testé.

Le smartphone seul reste insuffisant et un  système complet est nécessaire. Concrètement, la personne doit déposer sa salive dans un kit de test qui est placé sur une plaque chauffante. Un réactif est alors mélangé à la salive.

 

À gauche, le système avec son boîtier en carton, la plaque chauffante sur laquelle repose le kit de test. En haut, le smartphone vient analyser la couleur du mélange de salive avec le réactif. À droite, le kit de test et l’analyse en temps réel des résultats. © Université de Californie, Santa Barbara

L’échantillon collecté est recouvert d’une boîte en carton. Sur le dessus, une plaque transparente est entourée de lumière LED de couleur rouge sur laquelle place le smartphone. Le capteur va relever la couleur de la réaction et c’est celle-ci qui va permettre de savoir si la personne est positive à la Covid-19 ou non. Si c’est le cas, les échantillons deviennent fluorescents avec la lumière rouge de la LED. Plus il y a d’agents pathogènes présents, plus la teinte devient fluorescente et plus l’application l’enregistrera rapidement.

Ce procédé permet également d’évaluer la charge virale d’une personne en fonction de la rapidité avec laquelle le mélange devient fluorescent.
Publicité