En craquant son cou, il se provoque un AVC…

Josh Hader avait mal au cou et comme le plus commun des mortels a eu la très mauvaise idée de s’être étiré en faisant craquer ses cervicales. Un geste d’apparence anodine n’a pas eu l’effet attendu.

En effet, suite à ce geste anodin et exercé par des milliers de personnes, toute la partie gauche de son corps a commencé à s’engourdir et le jeune homme de 28 ans n’était plus capable de se tenir et de se déplacer droit.

Une fois à l’hôpital, 30 minutes plus tard, il ne pouvait plus marcher du tout. Le scanner passé en toute urgence révèle qu’il n’y avait pas de saignement dans le cerveau, mais qu’une dissection d’une artère vertébrale avait provoqué un caillot de sang à l’origine de son AVC.

Les médecins administrent à Josh Haden en urgence des anticoagulants et gardent le patient quelques jours en soins intensifs avant de le renvoyer dans un centre de rééducation.

Depuis, il se remet de l’AVC et peut à nouveau marcher, cependant, quelques problèmes persistent : des problèmes d’équilibre, du mal à contrôler son bras gauche, un manque de sensation dans le bras droit et la jambe.

La prise en charge rapide a sauvé Josh d’un coma qui aurait pu lui être fatal. ‘Dans 99,9% des cas, vous pouvez craquer votre cou sans problème’ relativise Kazuma Nakagawa, le neurologue spécialiste des accidents vasculaires cérébraux.