Faire boire du sang de serpent aux soldats pourrait déclencher une nouvelle pandémie

PETA a envoyé une lettre urgente à la ministre des Armées, Florence Parly, la pressant d’exiger que les organisateurs des exercices remplacent définitivement l’utilisation d’animaux vivants dans les exercices de survie en approvisionnement alimentaire par des méthodes d’entraînement sans animaux plus efficaces et plus éthiques.

Envoyer des militaires en Thaïlande pour boire le sang de serpents décapités est le genre d’absurdité qui pourrait déclencher la prochaine pandémie.

L’utilisation d’animaux vivants pendant le Cobra Gold présente un risque de propagation de zoonoses similaires à la COVID-19, mettant en danger les soldats et le grand public. Des virus comme le SRAS-CoV-2 proviennent probablement des chauves-souris et ont d’abord été transmis aux humains par contact avec un animal hôte intermédiaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *