Formulaires scolaires : Les mentions « père et mère » remplacées par « parent 1 » et « parent 2 »

Le mardi 12 février, l’Assemblée Nationale a adopté en première lecture un amendement reconnaissant l’homoparentalité dans le cadre du projet de loi « Ecole de la confiance ».

Publicité

 

L’Assemblée Nationale a adopté ce mardi 12 février, en première lecture, un amendement qui consacre l’homoparentalité.

Les formulaires scolaires  porteront désormais obligatoirement les mentions « parent 1 » et « parent 2 » à la place des termes « père » et « mère ».

Valérie Petit, députée LREM qui se trouve à l’origine de cet amendement, a expliqué que l’objectif était d’ancrer « dans la législation la diversité familiale des enfants », à l’heure où le mariage pour tous a été légalisé et que l’existence de familles homoparentales est devenue une réalité qu’on ne peut nier.

 

 

« On a des familles qui se retrouvent face à des cases figées dans des modèles sociaux et familiaux un peu dépassés. Aujourd’hui, personne ne devrait se sentir exclu par des schémas de pensée un peu arriérés. Pour nous, cet article est une mesure d’égalité sociale » a déclaré Jennifer de Temmerman, autre députée LREM,  dans l’hémicycle.

À l’initiative du projet de loi, Jean-Michel Blanquer et sa rapporteure, Anne- Christine Lang, avancent un avis défavorable à cet amendement car ils pensent que ce changement ne devait pas relever du domaine législatif.

Pourtant, notre société en perpétuelle évolution, reconnaît l’homoparentalité et il s’agit d’une réalité qu’il faut prendre en considération. L’année dernière, la ville de Paris a décidé d’instaurer une mesure similaire pour tous les formulaires de demandes d’actes d’état civil, ce qui constituait une première en France.

 

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici