France : Le vaccin Pfizer inquiète les autorités sanitaires après cinq cas de myocardite

Dans son “Point de situation sur les vaccins” pour la période du 16 au 22 avril, l’Agence Nationale des Produits de Santé et du Médicament (ANSM) indique que “le signalement de myocardites chez des hommes jeunes en Israël après une deuxième dose du vaccin Comirnaty (Pfizer/BioNtech)” a incité l’autorité sanitaire à rechercher des cas en France.

“À ce jour, 5 cas ont été déclarés en France, détaille l’ANSM, qui précise que les “données disponibles n’apportent pas, à ce stade, suffisamment d’éléments pour conclure sur un rôle du vaccin, mais constituent néanmoins un signal potentiel”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *