France : Pour éviter une fermeture de classe quinze moutons ont été inscrits mardi à l’école

Publicité

L’école primaire de Crêts en Belledonne (Isère) a appris en mars dernier que l’une de ses 11 classes fermerait à la rentrée prochaine a cause d’une baisse d’effectifs.

Gaëlle Laval, membre de la FCPE et une des organisatrices de la manifestation de mardi déclare «il y a ici des enfants en difficulté, mais l’éducation nationale ne se préoccupe pas des arguments de terrain, juste des chiffres».

Vers 08h00, un éleveur de la région arrive à l’école avec une cinquantaine de moutons et son chien – le maire Jean-Louis Maret, qui cautionne l’opération et était sur place et avait fait les choses en règle avec un arrêté de réquisition d’une partie de la cour. Quinze moutons, certificats de naissance à l’appui, ont été «officiellement» inscrits. Le tout en présence des élèves, de leurs parents et du corps enseignant.

Publicité

«Avec cela, on ne devrait pas avoir de fermeture», raconte en souriant Gaëlle Laval, qui avoue «avoir voulu jouer sur l’humour pour mobiliser les gens», et éviter un «gâchis» dans cette école où la mairie a beaucoup investi ces dernières années.

Malgré le fait que la manifestation était «joyeuse et sans agressivité», Jean-Louis Maret déplore «cette logique de seuil agaçante», d’autant, a-t-il souligné, qu’il y a trois ans, c’est notamment «autour du projet scolaire» qu’avaient fusionné les communes de Saint-Pierre-d’Allevard et Morêtel de Mailles pour constituer Crêts en Belledonne.

 

Be the first to comment on "France : Pour éviter une fermeture de classe quinze moutons ont été inscrits mardi à l’école"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*