France : Un ancien animateur de centre aéré devant la justice pour abus sur cinq fillettes

Publicité

À la cour d’assises de Gironde, à Bordeaux, Alexis M., 25 ans, est jugé pour viols et attouchements sur des fillettes âgées de 3 à 5 ans dès ce lundi 4 juillet. Si l’ancien animateur de centre aéré a reconnu des attouchements, plus précisément « des caresses une fois », il a toujours nié une quelconque pénétration, rapporte Le Parisien.

Les faits se sont déroulés entre le 19 et le 28 décembre 2016. Alexis M., alors animateur au centre aéré les Mille Potes d’Arcachon, aurait profité de la période de sieste des enfants pour agir. D’après l’une des jeunes victimes, âgée de trois ans, l’ancien animateur lui aurait « touché les fesses », puis « introduit sa main dans sa culotte et touché son sexe », avant de se masturber. Depuis, les fillettes seraient victimes de crise de panique et de tétanie, voire de cauchemars.

Les parents attendent ce procès depuis cinq ans. Ils avaient appris l’affaire dans la presse et ont déposé plainte pour « non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d’autrui » contre la ville d’Arcachon. Ils attendent de la municipalité qu’elle rende des comptes au sujet de ses méthodes de recrutement.

Publicité

Un animateur « considéré comme immature »
D’après l’association La Mouette, qui défend les enfants victimes de violences sexuelles et qui s’est portée partie civile dans cette affaire, le procès sera l’occasion de remettre en cause la façon avec laquelle les animateurs sont recrutés en centre aéré. Parmi leurs revendications : « Ne plus exiger un simple casier judiciaire, mais consulter le TAJ, le fichier de police de traitement d’antécédents judiciaires ».

Décrit comme « un garçon assez seul et plutôt considéré comme immature » par son avocat Me Christian Blazy dans les colonnes de Sud Ouest, Alexis M. risque jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle et ne se serait « pas rendu compte de la gravité de ce qu’il a pu faire ».

Publicité