Germain Gaiffe, « le dépeceur de Montauban », se présente aux élections législatives après avoir purgé 24 ans de prison

Il avait été condamné, en 2003, à 30 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’un homme dont les jambes avaient été découpées et retrouvées dans la Garonne, puis le buste décapité dans le Tarn, durant l’année 1997. Germain Gaiffe est aujourd’hui sorti de prison et se présente aux élections législatives dans le Vaucluse. Ses propositions sont étonnantes.

Publicité

Par exemple, Germain Gaiffe ou « le dépeceur de Montauban » compte destituer toute personne élue ayant un casier judiciaire. Autrement dit, il serait lui-même inéligible d’office. « Je serai le premier à être destitué de mon mandat », ironise-t-il ainsi auprès du journaliste d’Actu Vaucluse. Concernant les conditions de détention en France, le candidat au poste de député de la 2de circonscription du Vaucluse, sorti en 2021 de prison, souhaite plus de « dignité » pour les prisonniers ou encore « l’envoi des mineurs dans un centre de légionnaires plutôt qu’en prison », comme l’écrit le quotidien.

Publicité