La communauté des gens du voyage achète un terrain protégé 12 000 €, la commune leur rachète 125 000 €

À première vue, l’affaire peut paraître choquante. En effet, on se demande pourquoi une commune rachèterait 125 000€ un terrain d’une valeur de 12 000€ ? Pour le maire de Talmont-Saint-Hilaire en Vendée, “la nature a un coût mais elle n’a pas de prix”.

Le terrain est situé près du front de mer et est protégé par la loi littoral ainsi que par le plan local d’urbanisme, non loin d’un site Natura 2000. Aucun bâtiment ne peut donc y être construit d’après le texte de loi.

Fin 2020, des gens du voyage acquièrent la parcelle de 6486 m² pour 12 000€. La vente est conclue légalement et de gré à gré. Le maire Maxence de Rugy explique au Figaro avoir découvert la vente trop tard. “Nous n’avions de toute façon aucun droit de préemption”.

Des négociations difficiles ont permis de trouver un consensus : la commune rachetera la bande de terre, près du front de mer, au prix de 125 000€. Seul un élu de la commune, “inquiet pour l’argent public”, a voté contre. Le conseil municipal de Talmont-Saint-Hilaire a suivi son maire. Gens du voyage et maire ont rendez-vous lundi prochain chez le notaire pour conclure la vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *