Les écoliers dans un village Vietnamien traversent la rivière dans des sacs en plastique pour rejoindre l’école

Tandis que des milliers d’entre nous passent une partie de leur enfance à essayer de trouver un moyen ingénieux pour sécher les cours, des parents vietnamiens déploient des efforts inimaginables pour permettre à leurs enfants d’accéder à l’éducation qu’ils méritent.

Des habitants du village de Huoi Ha risquent leur vie en plaçant leurs enfants dans des sacs en plastique géants et en traversant à la nage la rivière Nam Chim pour amener leurs enfants à l’école, selon des informations parues sur vov.vn.

Pendant la saison sèche, les enfants traversent la rivière en utilisant les ponts de bambou improvisés pour. Cependant, pendant la saison des pluies, ils doivent souvent utiliser des radeaux de fortune mais si les rapides sont trop forts, ils peuvent facilement être emportés par le courant.

Cela signifie que le seul moyen de traverser la rivière est de nager et de risquer sa vie. Certains papas de la région ont mis au point leur propre solution pour protéger leurs enfants en les plaçant dans d’énormes sacs en plastique pour les transporter d’un côté à l’autre de la rivière.

« Nous avons averti les résidents des risques de traverser la rivière dans des sacs en plastique, mais la vitesse de l’eau peut également emporter les radeaux, ce qui les oblige à choisir cette voie. Plus tôt, une personne de la région a été blessée dans un radeau qui a chaviré », a déclaré Vo A Giong, chef du village de Huoi Ha.

Une fois que les familles ont traversé l’eau, les enfants marcheront encore cinq heures sur un terrain glissant pour enfin arriver à l’école. Les écoliers restent généralement une semaine à l’école avant de rentrer chez eux le weekend.

Voilà une chose importante à ne pas oublier la prochaine fois que votre enfant dira qu’il ne veut pas aller à l’école.