Les incendies font rage en Gironde et l’odeur de brûlé touche la capitale Paris

Publicité

Alors que plus de 20 000 hectares sont déjà partis en fumée en Gironde, la catastrophe se fait littéralement sentir jusque dans la capitale. « Il y a bien des niveaux de particules importants en Ile-de-France qui seraient liés à cette remontée de masse d’air chargée en particules issues des feux, couplée avec d’autres incendies à l’échelle locale », a déclaré Airparif, relayé par Midi Libre.

De son côté, Météo France estime qu’il est « difficile » d’affirmer que cette odeur vient bel et bien de Gironde, précisant toutefois que c’est « tout à fait possible » et qu’il ne resterait dans l’air que des résidus.

La situation est très délicate pour certaines, notamment les « personnes ayant des antécédents respiratoires de type asthme, insuffisance respiratoire chronique ou autres pathologies respiratoires ». Il en est de même pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque, précise l’ARS de Nouvelle-Aquitaine.

Publicité

Face à la présence de ces résidus, l’autorité de la santé conseille donc de « limiter le temps passé à l’extérieur », de « surveiller les personnes à risques » et de « restreindre les activités physiques intenses en extérieur ». Le temps que l’air se renouvelle et que chacun puisse respirer à pleins poumons à nouveau.

Publicité