Placé en garde à vue à cause d’un doigt d’honneur en direction de Macron

Mardi, lors de l’hommage aux deux soldats décédés au Burkina Faso, un homme en a profité pour proférer des insultes à l’encontre du président de la République, il aurait même fait un doigt d’honneur lors du passage du cortège présidentiel.

Publicité

Cet homme, qui fait partie des organisateurs des manifestations des ‘gilets jaunes’ à Paris, a été placé en garde à vue. Mais finalement, la procédure a été classée sans suite en raison d’irrégularité.

 

 

Il est à préciser que l’offense au chef de l’Etat est punissable dans le droit français par l’application des articles 23, 26, 36 et 37, de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881.

Chaque contrevenant s’expose à une amende pouvant atteindre 45 000 euros.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici