Radars endommagés : Le nombre de morts sur les routes françaises augmente considérablement

Le taux de mortalité sur les routes françaises a augmenté de 17,1% en février et ce par rapport à l’année dernière avec 253 personnes tuées, soit une augmentation de 37 individus. La Sécurité explique cette hausse par la forte dégradation des radars fixes depuis le début du mouvement des gilets jaunes.

Publicité

‘Après la hausse de la mortalité routière constatée en janvier 2019, l’effet de la forte dégradation des radars fixes s’amplifie et se traduit par un relâchement des comportements sur l’ensemble des réseaux’ écrit la sécurité routière dans son communiqué. ‘La forte augmentation de la mortalité routière enregistrée le mois dernier concerne principalement les piétons, les cyclistes, les jeunes de 18-24 ans et les seniors de 65 ans et plus’ souligne la Sécurité routière.

Début janvier, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait fait état de « près de 60% des radars neutralisés, attaqués, détruits ».

Début mars, il a déclaré qu’à peu près ‘75% du parc de radars a été soit détruit, soit détérioré, soit attaqué, soit neutralisé ».

Il a ajouté qu’il y avait une corrélation entre la hausse de la mortalité qu’on a constaté récemment sur les routes et ces actes de vandalisme.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici