Suite à un test ADN, sa vie bascule et il devient l’heureux propriétaire d’un domaine valant 56 millions d’euros

Suite à un test ADN, un Britannique de 31 ans qui résidait avec son épouse et son enfant dans un HLM en tant que locataire, a hérité d’un magnifique domaine valant 56 millions d’euros.

Publicité

Jordan Adlard Rogers vient d’hériter d’un domaine dont la superficie avoisine les 621 hectares en Cornouailles, dans le sud-ouest du Royaume-Uni, d’une valeur de 56,5 millions d’euros.

 

 

Le trentenaire a hérité de la propriété après…un test ADN, d’après les détails avancés par le quotidien britannique The Guardian.

Depuis ses 8 ans, Jordan était persuadé être le fils de Charles Rogers. Un aristocrate qui a passé les 4 dernières décennies cloîtré dans sa propriété en raison de sa toxicomanie. Malgré plusieurs demandes de test ADN, il est parvenu à ses fins et a obtenu gain de cause.

C’est lors du décès de Charles Rogers, en août 2018, que Jordan Adlard Rogers a enfin pu procéder à un test ADN. Il a alors découvert que Charles Rogers était bien son père et qu’il était aussi son seul héritier.

Jordan et sa famille ont emménagé dans le spacieux domaine et touchera annuellement 59 000 euros par an grâce aux revenus issus de la location des parcelles de terres aux agriculteurs de la région.

Jordan n’a même pas à se soucier de l’entretien du domaine, puisqu’il est pris en charge par le National Trust, l’autorité britannique des monuments nationaux, qui l’a reçu en don en 1974 en échange d’un bail de 1 000 ans.

Jordan Adlard Rogers envisage la création d’une association caritative pour aider les plus démunis.

« Je ne vais pas oublier d’où je viens. Il m’est arrivé de me demander comment j’allais payer mes factures et mes débuts dans la vie ont été compliqués mais maintenant je suis ici et je veux aider les gens », a-t-il expliqué à Cornwall Live.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici