Un an d’emprisonnement et une amende colossale pour toute personne qui empêche un chasseur de chasser

Le sénat a décidé la création ce jeudi 11 avril, un délit d’entrave à la chasse. Ainsi, toute personne qui empêcherait la tenue d’une partie de chasse s’expose à peine pouvant aller à un an d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

Publicité

Le fait de s’opposer à un acte de chasse couvre les ‘agressions physiques’, des ‘actes de vandalisme’, ou des ‘maltraitances envers les chiens de chasse’ ou les chevaux, ont énuméré les défenseurs de la mesure.

Ce projet de loi a été adopté jeudi soir par 235 voix et 94 abstentions.

 

En outre, et d’après le même texte, l’Etat devra apporter 10 euros par permis de chasser aux fédérations des chasseurs, en contrepartie cette dernière aura l’obligation de dépenser au moins 5 euros par permis en faveur de la protection de la biodiversité.

Il est aussi question d’élargir les possibilités de retrait du permis de chasser ‘en cas de constatation d’un incident grave, ayant pu mettre en danger la vie d’autrui’

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici