Un chef d’entreprise licencie 900 personnes en trois minutes sur Zoom juste avant Noël

À quelques jours de Noël, un chef d’entreprise américain indélicat annonce à presque mille employés qu’ils étaient renvoyés avec effet immédiat.

Publicité

La scène s’est déroulée en moins de trois minutes via une conférence sur Zoom. « Merci d’avoir rejoint cette visioconférence, je viens vous annoncer une mauvaise nouvelle. » C’est avec ces termes que que Vishal Garg, P.-D.G. et fondateur de Better.com, une société d’assurance et de crédit immobilier, s’est adressé à plus de 900 de ses employés.

« Si vous avez été conviés à cet appel, vous faites partie du groupe des malchanceux. Votre contrat s’arrête immédiatement », enchaîne-t-il. Pour justifier cette sentence terrible pour ses salariés, il évoque un marché qui a « changé ».

Pour justifier cette décision, il reproche à ses collaborateurs leur manque de productivité. Comme le rapportent nos confrères de France Inter, ce sont près de 9 % des salariés qui ont eu à attendre leur patron les renvoyer. Vishal Garg aurait par ailleurs levé « 750 millions de dollars sur les marchés financiers une semaine plus tôt pour finance sa croissance ».

Publicité