Un employé de l’entreprise de pompes funèbres licencié à cause d’un selfie avec la dépouille de Maradona

La Loi 66 sur les activités funéraires, qui est en application depuis 2018, prévoit également cette question. À l’article 139 du règlement d’application, on revient avec quelque chose de similaire : « nul ne peut prendre de photographie ou effectuer d’enregistrement de l’image d’un cadavre, sauf lors de la présentation ou de l’exposition, si la photographie ou l’enregistrement est le fait d’un parent ou d’une personne ayant obtenu le consentement écrit d’un parent. La diffusion de ces images est interdite, sauf si un parent y a consenti par écrit. »

Ce n’était pas le cas pour Maradona et l’entreprise funéraire Sepelios Pinier a présenté ses excuses à la famille en assurant que l’employé ayant mis sa main sur le front de la dépouille en levant le pouce n’est qu’un employé intermittent qui a profité de l’occasion en restant seule avec le défunt durant deux minutes seulement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *