Une nouvelle séquence qui vient dénoncer les conditions d’élevages abominables de cette ferme Lorraine

Un groupe de militants de l’association DxE France se sont introduits dans la nuit du 3 février, à l’intérieur de la porcherie Linporc de Juvrecourt en Meurthe-et-Moselle, dans la campagne de Lunéville. Les membres du groupe ont sélectionné deux minutes particulièrement choquantes qu’ils ont décider de diffuser sur la toile.

Publicité

Dans cette séquence, on peut voir des porcelets dans un état de santé lamentable, agonisants, des cadavres d’animaux, dans un décor industriel macabre où s’entassent des dizaines et des dizaines de bêtes. Cette vidéo a été réalisée pour des fins de dénonciation des conditions d’élevage et d’abattage de la filière porcine.

« Nous n’entendons pas stigmatiser un élevage porcin en particulier. Cette entreprise de Juvrecourt est à l’image de l’immense majorité, ni pire ni meilleure. Ce sont toutes les conditions de la filière porcine qui sont à dénoncer. Sur place, nous avons été saisis par les mauvaises conditions et l’odeur pestilentielle » déclare Clarisse, une militante au sein de l’association DxE France.

Il est à préciser que s’ils ne meurent pas d’écrasement durant leurs premiers jours, 20 % des porcelets mourront avant d’atteindre l’âge de départ à l’abattoir qui est de 6 mois. Les truies passent la moitié de leur vie dans des cages de maternité où elles n’ont même pas la place de se retourner.

Elles seront ensuite envoyées à l’abattoir quand elles ne sont plus capables de produire assez de porcelets ou qu’elles souffriront d’abcès et de maladie dues à leur trop grande exploitation poursuit-elle.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici