Deux salariés virés pour avoir refusé de travailler le dimanche dans cette enseigne

Deux salariés d’un hypermarché Cora se trouvant à Saint-Malo, ont été licenciés par leur direction après avoir refusé de travailler le dimanche. ‘C’est ça ou la porte’ aurait déclaré le directeur à l’une des salariés, caissière depuis dix-huit ans dans l’établissement.

Publicité

Fin avril, ces deux salariés ont été licenciés pour faute grave et insubordination.‘Refuser de venir travailler le dimanche, ce n’est pas une faute grave.

Je ne pensais pas qu’on m’aurait virée comme ça au bout d’une vingtaine d’année de loyaux services. Je trouve que le dimanche doit être consacré à la vie de famille, avec un loisir’ commente une des deux salariés victimes de ce licenciement qui prévoient d’attaquer leur employeur devant le conseil des prud’Hommes.

 

Le Cora de Saint-Malo reste l’unique enseigne de la commune à travailler le dimanche. Ayant rendu obligatoire le travail dominical de son personnel six fois par an, ses employés renvoyés pour ‘faute grave’ ont quitté l’établissement sans préavis, ni indemnité de licenciement d’ailleurs.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici