Ce que vous devez savoir sur le lupus, maladie auto-immune

On entend sans cesse le terme « lupus » en rapport avec les maladies, sans savoir ce qu’il signifie réellement lorsqu’une personne a été diagnostiquée avec cette maladie. Par exemple, en 2017, la chanteuse américaine Selena Gomez a publié sur Instagram une photo la montrant dans un lit d’hôpital. Sous cette photo, elle a écrit qu’elle avait reçu le rein d’un ami en raison de son lupus.

Publicité

Le cas des célébrités a fait grandir un peu l’intérêt pour cette maladie rare. Néanmoins, bien qu’environ 30 000 Français souffrent de lupus, cette maladie reste méconnue de la plupart des gens. En dehors du VIH et du sida, les maladies auto-immunes telles que le lupus sont rarement sous le feu des projecteurs.

Qu’est-ce que le lupus ?

Le lupus érythémateux (LE) touche principalement les femmes, sur quatre malades, un seul est de sexe masculin, c’est pourquoi on tente d’établir un lien entre l’équilibre hormonal et la cause. Toutefois, à ce jour, aucun élément déclencheur clair du LE ne peut être établi. Le nom de la maladie a été donné au 11ème siècle et vient de l’éruption de rougeurs et des cicatrices que cette dernière laissait sur les malades. Le mot latin « lupus » signifie « loup » et le grec « erythema » signifie « rougeur ».

Quels sont les symptômes ?

En plus de l’éruption cutanée, le lupus peut provoquer divers symptômes qui peuvent tous se manifester ensemble ou seulement dans des cas isolés. Cela rend souvent le diagnostic difficile, car les douleurs articulaires, la fatigue et les œdèmes peuvent avoir de nombreuses causes. Le LE est donc classée comme une maladie auto-immune généralisée car elle peut affecter l’ensemble du corps et non pas une seule zone spécifique. Elle devient dangereuse lorsque la maladie attaque les organes internes, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses telles qu’une insuffisance rénale ou un accident vasculaire cérébral.

MerkenHealth, Home, & Happiness46Health, Home, and Happiness LLCHolistic Healthcare

Certains des symptômes les plus courants chez les malades sont :

  • Douleurs articulaires (85 %)
  • Fatigue générale (84 %)
  • Lésions cutanées (81 %)
  • Syndrome de Raynaud (58 %)
  • Troubles du système nerveux central (54 %)
  • Troubles gastro-intestinaux (47 %)

En général, le lupus se manifeste par des rechutes, qui peuvent être déclenchées par des rhumes, des infections, des changements de temps ou le stress. Une fois la phase de rechute terminée, le patient se sent à nouveau mieux, mais moins bien qu’avant la rechute. Cela conduit à une détérioration constante de la santé.

Que se passe-t-il dans le corps ?

À ce jour, les médecins n’ont pas encore trouvé de déclencheur clair pour le LE. La seule chose qui est certaine, c’est que le système immunitaire des personnes concernées est hyperactif et lutte donc contre son propre corps. Les anticorps sont dirigés contre les tissus du patient, déclenchant une inflammation et tuant les cellules saines. Les chercheurs soupçonnent que l’augmentation du taux d’œstrogènes dans le sang est responsable de l’apparition de la maladie. Après tout, la plupart des femmes développent un lupus entre 15 et 45 ans, c’est-à-dire après la puberté et avant la ménopause, lorsque la production d’œstrogènes est à son maximum.

Cette période est considérée comme la période la plus fertile du corps féminin. Une nouvelle étude de l’Institut Max Planck indique également que les patients atteints de lupus ne peuvent pas démêler la « toile » d’anticorps qui protège de la maladie après une infection, les anticorps ciblent donc également les cellules saines.

Quelles sont les possibilités de thérapie et de prévention ?

Le lupus érythémateux n’est pas guérissable, ceci est principalement dû au fait que la cause explicite de la maladie n’a pas encore été identifiée. Néanmoins, la maladie peut être traitée à l’aide de médicaments antipaludiques. Ils empêchent les rechutes et ralentissent ainsi l’évolution de la maladie. À l’aide d’un test sanguin qui recherche les auto-anticorps, on peut détecter la maladie à un stade précoce ou l’écarter.

Les médecins conseillent ce genre de tests avant tout aux personnes qui ont déjà des personnes atteintes de lupus dans leur famille ; la maladie est héréditaire dans 5 à 13 % des cas. Si le LE est détecté à un stade précoce et que la maladie peut être traitée à l’aide de médicaments, les personnes touchées ont une espérance de vie normale. Un diagnostic trop tardif peut avoir de graves conséquences, comme le montre l’exemple de l’insuffisance rénale de Selena Gomez. Il est donc important d’observer les signes sur et dans son corps et, en cas de doute, de consulter un médecin et d’exprimer une suspicion de lupus.

Des célébrités comme Lady Gaga et Selena Gomez parlent de leurs expériences pour sensibiliser les gens au lupus. Avez-vous déjà entendu parler du lupus ou connaissez-vous quelqu’un qui en est atteint ?

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici