« Ce sont des enfants qui vont chercher de la tendresse » : Les propos l’abbé scandalisent et une pluie de réactions outrées sur les réseaux sociaux déferle.

Publicité

« On dit toujours qu’un viol, c’est de la violence. Au départ, je ne crois pas. » L’abbé de La Morandais a provoqué un tollé après son intervention sur LCI, lundi 18 mars.

Interrogé lors d’un débat sur la pédophilie dans l’Eglise à la suite de la condamnation du cardinal Barbarin pour non-dénonciation d’agression sexuelle, le prêtre octogénaire affirme : « Un enfant cherche spontanément la tendresse d’un homme ou d’une femme (…). Souvent, ce sont des gamins en frustration de tendresse. »

Audrey Crespo-Mara, lui rappelle à ce moment que « la responsabilité est chez l’adulte ». L’abbé De La Morandais relance : « Vous avez tous observé qu’un gamin, il vient, il vous embrasse sur la bouche ». La séquence a été isolée par le magazine « Quotidien » sur TMC.

 

Publicité

« Des justifications un peu trop abjectes »

Ces déclarations ont provoqué une pluie de réactions outrées sur les réseaux sociaux. « Plutôt que ces abjectes justifications, demandez donc pardon à tous les enfants victimes de prêtres pédophiles », a tweeté l’ancienne secrétaire d’Etat Juliette Méadel.

1 Comment on "« Ce sont des enfants qui vont chercher de la tendresse » : Les propos l’abbé scandalisent et une pluie de réactions outrées sur les réseaux sociaux déferle."

  1. Tous ces connards de prêtres malades sont en train de tuer la religion catholique. C’est un constat !

Leave a comment

Your email address will not be published.


*