La professeure Karine Lacombe n’a pas mâché ses mots en s’adressant aux soignants qui refusent de se faire vacciner

La professeure Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris (AP-HP), a évoqué ce mardi sur BFMTV-RMC l’obligation vaccinale des soignants.

Publicité

Elle a déclaré que les 2,7 millions de soignants sont plus vaccinés que la population générale en ajoutant que ceux qui refusent toujours se faire vacciner représenteraient « aux alentours de 5 à 10% » des personnels à l’hôpital Saint-Antoine.

Si elle refuse de « juger de la responsabilité » des soignants qui ne veulent pas se faire vacciner, estimant qu’il s’agit d’une décision « personnelle », elle estime cependant que ce choix entraîne des conséquences.

« Dans le soin, l’intérêt est collectif. Quand on s’engage dans le soin, on pense aux autres. Et penser aux autres, c’est faire en sorte d’être vacciné, protégé pour ne pas se contaminer et pour ne pas non plus contaminer les autres. C’est une démarche qui est altruiste. On ne veut pas se faire vacciner, on change de métier, on se met en disponibilité. »

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici