Le modus operandi de Christian Quesada : Cette demande dégoûtante qu’il remet à chaque fois

Publicité

La France frissonne depuis quelques jours face à l’affaire  Christian Quesada. La chute du Maître de Midi, accusé de « corruption de mineur », n’arrête pas de faire ressortir des témoignages glaçants…effroyables même !

 

Publicité

Détenteur d’un blog douteux et vite supprimé sous les demandes incessantes de la production, Christian Quesada s’adressait à ses victimes sur la toile, et notamment sur Twitter. Son modus operandi  semble bien ficelé. Une jeune fille relate que Quesada prétexte une mauvaise chute pour tenter d’arriver à ses fins. « J’ai compris que quelque chose n’était pas clair, explique-t-elle au magazine Public. Il m’informait qu’il était tombé dans les escaliers, et qu’il s’était ouvert le front et tordu le pénis  ». Ce récit qu’il répète est toujours accompagné visuellement de « photos de son front ouvert et de son sexe ». « Par dégoût, j’ai tout supprimé  » précise la jeune femme.

Quesada ne se contentait pas de montrer des clichés de ses parties intimes. Il avait une demande bien spécifique à formuler avant de clôturer chacune de ces discussions. « Je n’ai reçu aucune autre photo, poursuit Adèle. Mais il voulait que je lui envoie des photos de mon nombril et de mes pieds. Bien sûr, je n’ai rien envoyé, et je le soupçonne même d’avoir créé un deuxième compte Twitter sous un pseudo afin d’obtenir des photos nues de moi  ». 

Be the first to comment on "Le modus operandi de Christian Quesada : Cette demande dégoûtante qu’il remet à chaque fois"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*