Meurtre pour un refus d’obtempérer : Les propos virulents de Jean-Luc Mélenchon divisent les internautes

Ce samedi 4 juin, un contrôle de routine a viré au drame au centre de Paris. Trois agents de police ont ouvert le feu sur un véhicule et ses 4 occupants. Ces derniers auraient tenté de foncer sur l’équipe de fonctionnaires à vélo avant de prendre la fuite. La passagère du véhicule qui a refusé d’obtempérer a été abattue et le conducteur a été grièvement blessé.

Publicité

Jean-Luc Mélenchon, s’est empressé de commenter la situation : « La police tue et le groupe factieux Alliance justifie les tirs et la mort pour ‘refus d’obtempérer’. La honte c’est quand ? », a-t-il posté dans Tweet. Ce à quoi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a répondu via le même réseau social : « Les policiers, les gendarmes méritent le respect. Ils font un travail courageux, difficile et risquent leur vie à chaque instant. Les insulter déshonore ceux qui veulent gouverner. Laissons les enquêtes se faire sans les utiliser comme des otages d’une campagne électorale ».

Les internautes n’ont jamais été autant divisés. Certains donnent raison à Jean-Luc Mélenchon : « Tirer 9 fois pour un refus d’obtempérer, en plein paris, quel était le danger ? (…) Ce n’est pas une bavure, c’est un ASSASINAT » ou encore, « Ce qui met la gauche mal à l’aise, c’est que la police tue, mais que ce qui fait polémique, ce n’est pas qu’elle tue mais qu’on en parle… », alors que d’autres ont pris la défense des forces de l’ordre : « Les propos de Mélenchon sont honteux. Les refus d’obtempérer deviennent pour un dangereux tremplin à la démagogie. L’approche de l’échéance électorale des législatives pousse ce dernier à des propos intolérables. »

D’autres ont rappelé les anciennes « bavures » policières, notamment les tirs de la police sur le Pont Neuf à Paris lors d’un contrôle routier en avril dernier.

Publicité