L’Australie envisage d’abattre 2 millions de chats

L’Australie a déclaré la guerre  chats aux sauvages. En effet,  d’ici 2020, le gouvernement envisage d’abattre deux millions de chats errants, ce qui représente une grande partie de la population totale de chats sauvages, qui est estimée entre 2 à 6 millions.

Publicité

Certaines régions du pays sont allées plus loin en offrant une prime de presque 9 € par tête de chat sauvage abattu, une politique jugée cruelle par PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).

Alors pourquoi les antichats détestent a ce point ces animaux ?

Les chats tueurs

La réponse est simple : les chats, surtout les chats sauvages, sont des tueurs.

 

Même si les chats sauvages appartiennent à la même espèce que les chats domestiques, les premiers sont obligés de chasser pour subvenir à leurs besoins et pouvoir survivre.

Les chats sauvages ont contribué à l’extinction d’une vingtaine d’espèces de mammifères, a déclaré Gregory Andrews, commissaire national chargé des espèces menacées au journal australien Sydney Morning Herald. Il représente pour les autorités la plus grande menace pour les espèces indigènes d’Australie.

D’après les récentes estimations, chaque jour, les chats tueraient plus d’un million d’oiseaux indigènes et 1,7 million de reptiles en Australie, a déclaré à CNN un porte-parole du ministère australien de l’Environnement et de l’Énergie, citant des recherches scientifiques.

Parmi les autres espèces menacées par les chats, mentionnons le lapin à queue brossée, que le gouvernement qualifie de vulnérable, et le rat à queue dorée.

« Nous n’éliminons pas les chats pour le simple plaisir, ni parce que nous les détestons », se défend M. Andrews.

Et de poursuivre : « Nous devons faire des choix pour sauver les animaux que nous aimons et qui nous définissent en tant que nation. »

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici